Trois Gourmands.fr

 

    Accueil      Les Trois Gourmands      Les Gourmands "Qualité/prix"      Les Pas Gourmands                            

 

 

Paris 15e

 

 

L'atelier du parc

 

« Hé, attendez un peu, Doc. Est-ce que j'ai bien entendu ? Vous dites que vous avez fabriqué une machine à voyager dans le temps… à partir d'une DeLorean ?....... ». « Autant voir grand dans la vie Marty ! Quitte à voyager dans le temps au volant d'une voiture, autant en choisir une qui ait de la gueule ! »

Commencer une critique culinaire par une citation du film Retour vers le futur, vous me direz c’est pas courant….et puis surtout quel rapport avec le restaurant l’Atelier du Parc ? Et bien je vais vous le dire, c’est que si nous avions pris la DeLorean du Doc avec les gourmands pour revenir vingt ans dans le passé, on aurait certainement aimé l’Atelier du parc….

Lire la suite..

 


Clos Y

Nichi-Futsu kankei, 日仏関係, ou l’amitié franco-nippone, est à son point d’orgue au Clos Y, trois cents ans après que Tsunenaga Hasekura, un samouraï et ambassadeur japonais, en route vers Rome, ait fait escale pour quelques jours dans le sud de la France, fortuitement.
C’est assez fortuitement aussi que les Trois Gourmands, après une escale non fortuite aux Vendangeurs rue Stanislas, se sont réunis pour un soixantième restaurant au pied de la Tour Montparnasse, dans ce laboratoire de la gastronomie française magistralement orchestré par le chef Yoshitaka Ikeda et le maître de cérémonie Yuma Shigenaga.

La devise du restaurant fait la promesse d’un Japon au service de la gastronomie française et la réalisation est une véritable prouesse.

Lire la suite..

 


le Court Bouillon 

 

Passer le seuil du court-Bouillon c’est un peu faire un passage éclair dans un bel établissement provincial le temps d’un dîner. Dès l’accueil jovial de Karine Achard, la maîtresse de Maison, son mari Éric aux fourneaux, on a l’indicible sensation que la soirée sera bonne, et elle l’est immanquablement, on s’attend presque d’ailleurs à croiser les fantômes de Michel Serrault ou de jean Carmet venir nous conseiller des petits plats mijotés et mitonnés.

 Bien sûr si vous êtes à la recherche du dernier resto tendance parisien vous serez déçu, ici pas d’émulsion à l’azote liquide ou de cuisine moléculaire, mais que du grand classique préparé avec maîtrise et surtout avec l’envie évidente de faire plaisir. Et c’est réussi !

         

 Du côté des entrées, le Millefeuille d’escargots, girolles & truffes nous a bluffés et les Bouchées de langoustines, jus court à l’orange ont fait leur petit effet. Petit bémol il est vrai, l’œuf mollet, champignons des bois & tuile de parmesan, n’avait malheureusement de mollet que le nom….Les plats nous ont franchement également  fait très plaisir, Carré & filet d’Agneau rôtis et Pigeonneau de Pornic en deux cuissons ravissant nos appétits voraces. Petite déception encore, il est vrai, concernant le Pavé de Sandre sauce vin rouge, purée à l’Andouille qui, malgré son originalité évidente, baignait un peu trop dans sa sauce….

 Du côté des desserts, si les Tarte aux fruits, Crêpes soufflées au Citron et Brioche façon « Pain perdu » nous on fait remonté en enfance, la présentation quelque peu brouillon des assiettes et le manque de finesse nous a un peu déçu.

 Mais franchement ne nous y trompons pas pour le prix tout à fait mesuré, nous avons passé une excellente soirée dans ce petit coin du 15ème transformé le temps d’un dîner en petit coin de terroir. Je peux donc vous le dire fine sans retenu : Fines gueules, gastrolâtres, piffres, ou ripailleurs cette adresse est clairement pour vous !

Prix par personne

 48e

Entrée

 7,3/10

Carte des vins

 6,8/10

Plat

 7/10

Décoration

 7,3/10

Dessert

 6/10

Service

 7,5/10

Rapport qualité/prix

 7,8/10

Présentation des mets

 7,5/10

Note Globale

 7,8/10

Adresse: 51 rue du théâtre, Paris 15

Note des 3 Gourmands: 1 gourmand

Tel: 01 45 77 08 18

Site web: www.lecourtbouillon.com

 


L'Epicuriste  :

Fromage de tête de cochon, palette de cochon de Bigorre confite, joue de veau braisée, canette de Barbarie aux figues et tian de légumes (en photo)... C'est clair, à l'Epicuriste on cultive un goût prononcé pour la bonne boucherie charcuterie, beaux produits, agrémentés très habilement et belles portions aussi! Malgré la présence d'un plat de poisson - noisettes de joue de lotte - ne nous y trompons pas, ce restaurant fera surtout le plaisir des bons appétits carnassiers, mais pas à moitié. Les vins sont riches à l'instar des mets, belle sélection de vins du sud-ouest avec de belles surprises et l'honneur fait à de petites maisons. C'est très satisfaisant, et la salle est belle et spacieuse en plus ce qui permet de bien se laisser aller aux rondeurs de cette cuisine solide et gourmande.

Adresse: 41 Boulevard Pasteur, Paris 15ème

Tel: 01 47 34 15 50

 


Beurre noissette :

 

Bonne table avec très belle réalisation pour le plat de colvert en photo, et d'une façon générale pour les plats et entrées. Toutefois les trois desserts différents dégustés par les Trois Gourmands étaient un niveau en dessous et manquaient d'originalité et de finesse. Nous avions dîner dans la seconde salle et étions à l'étroit dans une atmosphère assez mal ventilée. Accueil très agréable et bon choix de vins et bon rapport qualité prix.

Adresse:  68 rue Vasco de Gama, Paris 15

Téléphone: 01 48 56 82 49 

 


L’Afaria:

Les Trois Gourmands ont choisi ce soir-là le menu dégustation. La cuisine basque est à l'honneur et les entrées étaient particulièrement bonnes. Le plat de canard était quand à lui un peu trop simple et épuré.