Trois Gourmands.fr

 

    Accueil      Les Trois Gourmands      Les Gourmands "Qualité/prix"      Les Pas Gourmands                            

 

 

Paris 2e

 

 

A-Noste

 

Près de la bourse, le restaurant A-Noste propose un concept et un lieu un peu déconcertant de prime abord: sur 2 étages, 2 ambiances différentes ont été créées autour de la gastronomie du sud-Ouest. Dans la salle du rez-de-chaussée, des tapas s'échangent et se partagent en toute convivialité, c'est à dire de façon bruyante et peu indiquée pour un dîner en amoureux sauf à vouloir changer de partenaire en cours de soirée. Au premier étage, le restaurant gastronomique s'installe paisiblement autour d'une cuisine ouverte, et ambitionne d'associer dans un menu "carte blanche" cuisine d'auteur et cuisine de terroir.

Un lieu donc et une promesse gourmande qui ont attiré l'attention des 3 gourmands.

Après l'énoncé du menu augurant de belles agapes, se pose la question délicate du choix du vin. Pour un menu alliant, amuses bouches, poissant et viandes, que choisir? Vin blanc, vin rouge, nous prendrons les 2 couleurs et requerrons les conseils de notre serveur qui bien attentionné nous vante des vins à plus de 70 euros, les autres à moins se faisant rare comme les silences dans la fosse à tapas du bas.. Alors, bon gré mal gré, on comprend qu'à 40 euros notre vin n'aura rien d'extraordinaire, ce qui s'avéra fort exact et qu'au-delà de la démonstration de rigueur et d'honnêteté de notre serveur, la carte des vins relève d'une certaine incohérence ou comme dirait un type de la salle du bas: du foutage de gueule!!

Lire la suite..

 


Marée Jeanne 

 

C'est un nom qui évoque le marché, ses poissons frais, ses produits de la mer en abondance proposés en dégustation sur le pouce .. un coin de table, un  petit verre de blanc et une tranche de pain beurrée .. rien de plus, on a le bonheur simple au marché..
Et bien, il y de ça chez Marée Jeanne: un petit coin de table et une grille pour appuyer son dos, des bons produits du marché, du blanc, du pain .. et le bonheur simple, naïf du parisien à qui l'on essaie de faire croire qu'un restaurant de poissons rue Montorgueil vaut pour bistrot du marché de Port en Bessin! 
Ou quand le marketing du nouveau resto de la gamme Jeanne ( Jeanne A et Jeanne B),  ersatz propret d'un bistrot de mer, tourne à la farce face à ses additions bien salées ou son croq homard! 

Lire la suite..

 


Circonstances

 

Entamant avec entrain leur cinquième année, les Trois Gourmands se retrouvent chez Dédé La Frite, Rue Montmartre, lieu choisi uniquement pour son nom, cela va de soi.  Ne pouvant trouver une place dans ce bastringue à tubercules huileux, nous acceptons de commencer la soirée avec moins de panache pour se contenter d’une pinte dans un bar breton.

 Le restaurant Circonstances, ouvert récemment, a fait couler beaucoup de bonne encre alors on a voulu se le coltiner à notre tour.

La salle est résolument belle, spacieuse, et confortable. L’endroit est très trendy ce qui n’est pas forcément un défaut. La déco c’est sympa mais bon là on avait les crocs donc nos regards distraits se concentrent sur l’ardoise à côté de nous. Elle est difficilement lisible, sauf peut-être pour un égyptologue averti. C’est avec soulagement que nous comprenons que c’est une « crème brûlée » qui se cache derrière le dessert de « couenne briochée ».

  

La carte des vins est pas mal (surtout la section digestif) et l’arrivée d’une belle terrine maison créé un certain émoi. Nos entrées arrivent rapidement, super, la dégustation commence…

L’entrée de soupe d’étrilles aux ravioles de crevettes, menthe et coriandre est sympa, la pâte des ravioles trop épaisse et la saveur des herbes trop effacée. L’entrée de boudin noir ne casse pas des briques, sympa, pas plus.

Pour l’étape suivante, les opinions sont très partagées, mon plat de porcelet est une vraie réussite, le jus est délicieux, l’ajout d’olives dans la poêlé de légumes est très judicieux. Devant cet enthousiasme, deux mines de carton, c’est à dire que les deux autres plats ne sont vraiment pas à la hauteur de nos attentes. L’un, cruellement trop simple, dos de cabillaud purée, c’est tout, où est la recherche créative, le délire de l’artiste, en congés manifestement… L’autre, WTF ? Mariage de noix de Saint-Jacques, endives et truffes, ménage à trois surprenant et peu judicieux. Capter la Saint-Jacques dans ce micmac culinaire est un peu un challenge, comme essayer d’entendre l’éternuement d’une mouche en plein concert d’AC/DC…

 Bonne touche finale, avec des bons (à défaut d’être beaux) desserts, surtout pour le tiramisu à la crème de marrons qui est vraiment top.

S’il y avait des circonstances atténuantes, nous n’étions pas au parfum, du coup nous avons trouvé la prestation globale pas mal, avec de vraies disparités, mais la cuisine ce soir-là était dénuée de relief (à de rares exceptions), mais honnête et de bonne qualité toutefois, surtout pour 34 euros. Pour cette raison et l’atmosphère qui y règne, nous avons péniblement décerné la note d’Un Gourmand à ce restaurant.

 

Prix par personne

 34e

Entrée

 6,5/10

Carte des vins

 7/10

Plat

 6,3/10

Décoration

 7,8/10

Dessert

 6,1/10

Service

 6,3/10

Rapport qualité/prix

 7/10

Présentation des mets

 6,3/10

Note Globale

 6,6/10

 

Adresse: 174 rue Montmartre, Paris 2éme

Note des 3 Gourmands: 1 Gourmand

Tél: 01 42 36 17 05

Site web: www.caractere-s.com

 


Bistro Volnay

 

C’est une belle adresse que vous proposent les 3 gourmands ce mois-ci. Tout est ici une question d’équilibre. Le lieu tout d’abord : c’est un bistrot des années 30 avec son indispensable bar, une longue banquette couleur bourgogne adossée au mur, des boiseries, de grands miroirs, des petites tables rondes éclairées à la bougie. Eh bien, ce n’est ni vieux, ni ancien, ni branché bien sûr, c’est juste beau et confortable.

Je pourrais poursuivre sur ce principe et décliner un par un les critères « 3 gourmands », au risque d’être un peu ennuyeux. Je vous invite donc à consulter les notes que nous avons pu attribuer ; bonnes sans toutefois atteindre l’excellence. Cette courte analyse résume assez bien ce qui caractérise ce Bistro Volnay: sa simplicité et sa justesse.

On s’attaque aux entrées comme on se plonge dans les photos :

Le carpaccio de poulpes, poutargues intrique. Les tranches sont fines et délicates, elles dégagent une agréable impression de fraîcheur et mettent en appétit.

Le velouté de topinambour, foie gras se fait « entrée de saison », déclinaison chaude et classique de saveurs d’automne.

La troisième entrée est parfaitement composée et d'une superbe exécution : œuf mollet, pleurotes, girolles, épinards,  parmesan, jambon fumé croquant...

 

C’est d’un plaisir enthousiasmant, le préambule soigné au corps du menu:

Le braisé de porc et ses lentilles ; la bavette Angus et son gratin dauphinois :

Deux plats très bons, les viandes sont tendres, les accompagnements fondants. La présentation, simple, ne cherche pas à camoufler l’absence d’originalité de ces mets. Mais en fallait-il ?

La tourte est redoutable : feuilleté doré et croustillant, s’ouvrant sur un cœur de foie gras et de ris de veau, ce plat mériterait à devenir l’emblème glorieux de cette maison !

Pour finir, les desserts apporteront de belles notes sucrées : mousse au chocolat noir, biscuits croustillants ; ou Paris Brest .. Un des gourmands, peu inspiré par la courte carte des desserts poursuivra avec du fromage.

Restaurant d’un remarquable qualité/prix, ce bistrot Volnay  a su trouver l’équilibre entre qualité, classicisme, et plaisir et distiller assez sûrement une belle envie de revenir.

 

Prix par personne

 38e

Entrée

 8,3/10

Carte des vins

 7/10

Plat

 7,5/10

Décoration

 8/10

Dessert

 6,8/10

Service

 6,5/10

Rapport qualité/prix

 8,3/10

Présentation des mets

 7/10

Note Globale

 8,2/10

 

Adresse: 8 rue Volnay, Paris 2éme

Note des 3 Gourmands: Deux Gourmands

Tél: 01 42 61 06 65