Trois Gourmands.fr

 

    Accueil      Les Trois Gourmands      Les Gourmands "Qualité/prix"      Les Pas Gourmands                            

 

 

 

Anthocyane

 

L’Anthocyane - qui a ouvert ses portes en décembre 2015 – est une belle surprise et l’on peut parier, sans prendre beaucoup de risque, qu’elle figurera rapidement parmi les valeurs sûres du 14ème.

Arrivé du Lancaster, Jean Paul Da Costa (impressionnant par sa connaissance des vins), fait une très belle équipe avec le chef Andrea Franceschi (anciens de Joël Robuchon, du Pavillon Ledoyen, et du Fouquet’s) et le chef pâtissier Alexandre Thoury (revenu dans le plus beau pays du monde après quelques errements en Australie et en Angleterre). Malgré sa jeunesse, cette adresse a vite pris son rythme de croisière. A n’en pas douter, nous avons affaire à de vrais professionnels des métiers de bouche qui maitrisent parfaitement leur partition.

N’allez pas croire pour autant que la critique de l’Anthocyane fut aisée. En effet, comme ce fut le cas il y a quelques mois avec le restaurant Porte 12, les avis respectifs des trois gourmands ont été très partagés, et c’est peu de le dire !

Mais n’anticipons pas trop, et reprenons par le début la description de nos agapes. Après avoir signé pour le menu dégustation à 66 euros, nous n’avons pu que nous incliner devant la grande cohérence de la cuisine du chef Andrea Franceschi, qui souffre de peu de faiblesses.

« L’œuf parfait velours d’artichaut et Chorizo » nous a mis d’emblée une petite claque de par son esthétisme et ses couleurs détonantes. Et que dire des « Raviolis de Céleri au King Crabe et Estragon, guacamole et citron vert », cette véritable partition de musique est visuellement l’un des plus beaux plats que nous avons dégusté cette année (comme souvent la photo parle d’elle-même) ; même si pour être franc le goût s’est avéré plus convenu. « Le poulpe croustillant, oignon rouge confit et câpres » n’était pas non plus en reste. Clairement si les plats avaient été aussi réussis, le trois G était garanti.

Mais hélas ce ne fût point le cas…. « Les noix de Saint jacques de nos côtes aux topinambours » se sont avérées bien maigrichonnes et le « filet de St Pierre aux poivres de Sichuan quinoa soufflé » assez terne (pour ne pas dire fade). Le « canon d’agneau de Lozère, poitrine crispy pamplemousse et kumquat » nous a plus emballé par son originalité et sa gourmandise, mais il n’était pas suffisant pour redresser à lui seul la barre.

S’il n’y avait là rien de déshonorant, c’est donc un peu désorienté que nous avons clos cette seconde partie du repas, les plats – qui devaient être le point d’orgue d’une soirée réussie – ayant un peu refroidi nos élans.

Côté dessert l’excellence a fait son retour, « la tarte aux figues fèves de tonka citron » et le « comme un mont blanc agrume d’hivers » ayant toutes les qualités pour ravir nos palais pourtant exigeants.

Etait-ce assez pour décrocher la timbale magique, pour prétendre au trône de fer ou aux hots d’or culinaires 2016, le débat fût vigoureux et serré. Rarement un restaurant n’aura suscité autant d’âpres discussions au sein des trois gourmands. Pour l’un de nous trois, plaidant avec verve et passion pour le trois G, l’Anthocyane serait tout simplement la meilleure table visitée par les gourmands depuis 6 ans (rien que ça !). Pour les deux autres – déçus par le coup de mou flagrant des plats – bien que de très belle facture, l’Anthocyane était loin de pouvoir prétendre à ce titre…

Comme toujours le nombre a donc fait loi et L’Anthocyane a glané un bon deux G non sans démériter, mais n’a pas touché le graal (un peu d’immodestie ne fait parfois pas de mal). Quoiqu’il en soit, si le classique débat gourmand/gourmet a une nouvelle fois été au cœur des discussions parfois vives, le débat suscité par la cuisine du chef Andrea Franceschi montre qu’elle ne nous a pas laissé de glace, et qu’elle a su réveiller en nous le Brillat Savarin ou le Raymond Olliver qui sommeille !

 

Prix par personne

 66e

Entrée

 8,5/10

Carte des vins

 8,5/10

Plat

 7/10

Décoration

 8/10

Dessert

 7,5/10

Service

 7,5/10

Rapport qualité/prix

 7,5/10

Présentation des mets

 8/10

Note Globale

 8/10

 

Adresse: 63 rue Daguerre, Paris 14ème

Note des 3 Gourmands: Deux Gourmands

Tel: 01 43 27 86 02