Trois Gourmands.fr

 

    Accueil      Les Trois Gourmands      Les Gourmands "Qualité/prix"      Les Pas Gourmands                            

 

 

 

Chaméléon

 

 

Encore quelques regards intriqués.. Petite piqûre de rappel. Les trois gourmands ne sont pas de sinistres personnages, comme le critique ampoulé de Ratatouille, ou encore des espions de la gastronomie travaillant en immersion tels Louis de Funès dans l'Aile ou la Cuisse, déguisé en vieille dame et réclamant son "eau minérale".

Non, les trois gourmands ne donnent pas dans la discrétion, il y a du bruit, des exclamations, de la lumière. Le crépitement du flash des photos dans l'assiette laisse notre serveur incrédule, maugréant certainement contre les blogueurs indélicats que nous sommes. C'est vrai .. et ce n'est pas près de s'arranger tant la bonne humeur, la franche camaraderie constituent de solides remparts à la morosité ambiante. Fin de cette parenthèse, ouvrons maintenant la bouteille de ce repas.

Le Chaméléon est un restaurant proche de la République, avec une terrasse agréable sur la rue René Boulanger, assez peu passante en soirée. On y cuisine des produits de la région, en y respectant le label Cervia récemment obtenu "des produits d'ici, cuisinés ici".  La salle du restaurant est assez large pour ne pas coller les tables façon "micro bistrot", la décoration emprunte au style industriel: lampes métalliques, tuyaux d'évacuation d'air imposants, trancheuse à jambon apparente.

 On est donc bien attablé, et on patiente tranquillement .. patiemment . Après 3/4 d'heure d'attente, quand gronde notre faim ( il est 21h45) et pointe un début d'agacement, les entrées arrivent, superbes!!

 Le menu laissait pressentir des premières assiettes, inventives, alléchantes et nous ne fument pas déçus. Œuf cuit basse température, coques, thon fumé, petits pois et jus émulsionné à l'ail des ours. Composition juste, réalisation à la hauteur de l'intitulé. Autre entrée: couteaux, mousseline d'héliantis, arroche, chorizo de Bigorre. C'est excellent, élaboré, les couteaux  sont fermes, goûteux, sans être emportés par l'arôme puissant du chorizo. Enfin, ris de veau rôtis au beurre de foin, câpres, pommes de terre. La cuisson est parfaite, le ris tendre et savoureux, peut-être la meilleure des 3 entrées.

Après ce départ canon, notre enthousiasme retombe, un peu à cause de la nouvelle attente, 25 min, beaucoup en raison de la trop grande simplicité des plats. C'est toujours bon et bien exécuté mais on a l'impression d'avoir changé de restaurant .. on serait sorti d'un restaurant gastronomique pour rentrer dans un bistrot. La différence de niveau est déroutante, les photos en attestent.

Hampe de boeuf Black Angus, pommes de grenailles confites, jus corsé. Moins gourmand mais plus fin est la caille avec ses mini carottes, pain d'épices, cerfeuil sauvage. Enfin, le canon d'agneau, oignons paille et betteraves cuites en croute de sel  reste lui aussi dans le répertoire d'une bistronomie appliquée.

Les desserts ne nous permettront pas de retrouver la cuisine gastronomique, croquée avec talent lors des entrées. Cheese-cake, petits dés de mangues coupées, basilic, c'est frais et assez agréable. En revanche, les perles du japon, avoine caramélisé, pamplemousse Corse sont sans intérêt et peu appétissantes, le pamplemousse mangé, on croirait du porridge .. sic, de la nourriture anglaise!

Au final, nous ne sommes pas déçus, car on a bien mangé, pour un excellent rapport qualité/ prix (menu à 35e)  mais on ressent toujours une petite frustration à rester coincer dans l'anti-chambre du chef. On aurait aimé pousser la porte et voir davantage du coffre du bonhomme.

 

Prix par personne

 35e

Entrée

 7,810

Carte des vins

 6/10

Plat

 6,5/10

Décoration

 6,3/10

Dessert

 5,6/10

Service

 4,3/10

Rapport qualité/prix

 7,8/10

Présentation des mets

 6/10

Note Globale

 6,8/10

 

Adresse: 70 rue René Boulanger, Paris 10éme

Note des 3 Gourmands: 1 Gourmand

Tél: 01 42 08 99 41

Site web: www.chameleonrestaurant.fr/